ATTENTION!!
Ce site NE PEUT PAS fonctionner correctement car Javacript n'est pas activé sur votre navigateur.
(Menu ou diverses fonctions inactives...)
Pour informations,
Cliquez ici.

NUMERUS
Version FrançaiseCliquez pour la version FrançaiseEnglish VersionClick here for English Version
Rechercher dans Numérus...:

MENU

visible Accueil
visible Les éléments connus
visible Le Site de Gizeh
visible Khéops - (Khufu)
visible Les nombres
visible Conclusions
visible Ressources
visible Forum

EN CONCLUSION . . .
De nombreuses théories relatives à Gizeh ont vu le jour, et cependant aucune réponse certaine n'existe encore.
De nouvelles hypothèses continueront donc d'apparaître...
Gageons qu'au lieu de prêter au(x) concepteur(s) un raisonnement extrêmement complexifié ou mystique, voir évoquant des sources extra-terrestres ou autres, il se confirmera sans doute que ceux-ci n'ont utilisé que des méthodes rigoureuses et simples du niveau d'un élève de seconde et sur lesquelles repose encore une grande partie de notre savoir....
Loin de minimiser leur génie ce sera au contraire leur glorification...

Il est acquis que l'Egypte ancienne avait des connaissances avancées dans bien des domaines dont celui de l'observation des astres et du temps, d'où par exemple les orientations cardinales des pyramides quasi parfaites.
De mon point de vue la conception de l'ensemble du site de Gizeh ainsi que celle des pyramides elles-mêmes ne résulte que de la mise en oeuvre de moyens simples qui n'ont rien à voir avec de quelconques mystères.
La méthode des trames, c'est-à-dire en utilisant pour dessiner un maillage de carrés identiques tels un filet est connue depuis la nuit des temps.
Le concept mathématique de Khéops s'explique avec l'utilisation d'une trame sur laquelle les proportions étaient déterminées en comptant simplement les carrés horizontalement et verticalement puis en traçant la diagonale du rectangle ainsi obtenu. Le procédé certes a été complexifié par l'usage simultané de plusieurs trames réciproquement décalées.
Le point de convergence et les relations angulaireslien25eLe Pointde convergence très particulières des gaines de Khéops sont une réalité physique qui n'a fait l'objet d'aucune publication antérieure. Cette réalité induit que le traçé des éléments internes a été obtenu par le simple usage des diagonales des rectangleslien23dLa Méthode .

En ce qui concerne l'implantation générale des constructions c'est également la méthode des trames qui a été utilisée avec utilisation de valeurs particulières et une répartition selon la division Euclidienne. (L'Egypte antique ne connaissait ni la division ni la multiplication).
La proposition par la méthode des trames que nous énonçions en 2003 aboutirait en la respectant à un positionnement identique à celui physiquement constaté de nos jours.(Différentiel de 10 mètres pour un site d'un kilomètre).
C'est tout ce que l'on peut en dire et cela ne démontre aucunement que c'est cette méthode qui a été utilisée. Elle a simplement le mérite de répondre rationnellement à une question demeurée sans réponse à ce jour, de mettre en évidence nombre de relations qui ne peuvent être le fruit du hasard et d'être en accord avec les connaissances supposées de l'Ancienne Egypte.
Idem en ce qui concerne la cohérence des nombres, des proportions et des relations mathématiques de l'ensemblelien5dLes nombres du plateau de Gizeh.

On y retrouve présents les précurseurs de recherches traditionnelles mathématiques qui ont perduré jusqu'à nos jours. C'est le cas de l' utilisation des suites de nombres premiers impairs lien2jTriplets Pythagoriciens sous forme de (pseudo, car entachés de quelques centièmes d'erreur) triplets mathématiques dits de Pythagore.
Continuité présente à Babylone, Alexandrie et jusqu'à nos jours avec Pierre de Fermat,Euler, Gauss etc,..

Les Pyramides, quel magnifique témoignage!

Quel magnifique hommage au génie de l'homme!
Témoignage de l'émergence du savoir et de la culture, de l'homme fondateur.
Le manque d'outil n'a été compensé que par la rigueur et les avancées par les expériences sans cesse reconduites.
Le concept mathématique de Gizeh avec l'usage de ses valeurs particulières qui sont demeurées imperceptibles depuis 4700 ans réfute à lui seul la thèse d'une volonté de construction mégalomaniaque à la gloire d'un individu, ce qui serait vraiment faire injure.
Une telle perfection, une telle qualité dans la réalisation, l'absence de documents ayant trait à la personne mais par contre des textes animés par les variations solaires démontrent bien qu'il s'agissait plus d'une volonté de transmission et de communication.
Un témoignage compréhensible au-delà des mots avec une interpellation sensorielle permanente.
La communication passe par les mathématiques, outil non susceptible d'interprétation contrairement aux langages ou aux sciences.
Communication aussi par l'harmonie et la conjonction cosmique.
Je peux dire aujourd'hui que je participe si bien à ce mode de pensée qu'il me serait facile de m'asseoir avec eux et de participer à leurs discussions ayant trait au concept de Gizeh.
Plusieurs raisons font cependant que je n'en fais figurer qu'une partie sur ces pages.
En premier lieu cela est du à l'immense respect que je porte à ces hommes qui au delà des temps ont su m'accompagner et qu'il existe un devoir de préservation.
De plus je pense que notre société n'est pas disposée à recevoir des modes de pensée qui ne s'inscrivent pas à l'identique des siens propres et les hérétiques ont toujours fini au bûcher.

Ce que j'ai trouvé au delà de tout ceci ne m'apportera ni richesse ni célébrité et à l'automne de ma vie je n'en ai pas besoin.

Ce sont des certitudes ineffables et incommunicables qui a elles seules suffisent à rendre intellectuellement heureux et qui s'appellent tout simplement une vérité.

Maintenant (*), une nouvelle recherche a pris place afin de connaître ce qui a pu précéder ces connaissances, connaissances acquises ou reçues?
Après le déclin de cette civilisation,y a-t-il eu perte, transmission ou préservation?
Et enfin pour ce qui précède, quels auraient pu en être les moyens et en particulier
quel aurait pu en être le véhicule humain? lien032Quel véhicule Humain?




ACTUALISATION AVRIL 2019

Les auteurs
Auteurs
Michel & Camille

(*) Les textes qui précèdent avaient été écrits en 2003,
 -  il furent suivi d'un second livre en décembre 2008 sur l'origine des connaissances et du véhicule humain,"Les Deux Sycomores de Turquoise",
 -  puis en mars 2012 par un troisième, "La Brique d'Imhotep", relatif aux témoignages inscrits dans le granit de la Chambre du Roi de Khéops que nous qualifions de "mathématiquement somptueuse"!

 -  En juillet 2015 sur les bases des relevés de W.M.F. Petrie nous avons démontré les relations qui régissent les lieux d'implantations réciproques des trois grandes Pyramides,
 -  complétés en 2018 par une publication de Marco Virginio Fiorini/David Bowman,
 -  en février 2019 nous avons montré le pourquoi et le comment des Gaines (ou Conduits) dits de ventilation ont permis l'édification précise et rigoureuse de la Grande Pyramide dans un lieu qui était dépourvu de toute référence physique ou spatiale.
 -  Sensibilisés depuis 1959 à ces sujets par l'Archéologue Marthe de Chambrun Ruspoli et Michael Scott de Glénaros à qui nos recherches sont dédiées, soixante ans plus tard nous proposons notre thèse actualisée en avril 2019. lien033Thèse 2019 qui ne peut transmettre l'ensemble de nos données ou de ce qui serait peut être utile de l'être, son unique objet étant prioritairement de susciter ou permettre de nouveaux axes de recherches.

scribe




Parmi les livres des auteurs de ce site, cliquez sur l'une des images pour télécharger gratuitement et sans publicité:


DétroitCliquez sur l'image pour Télécharger

Le livre Les Lumières du Détroit, (Le Détroit de Gibraltar, Colonnes d'Hercule des Anciens, ses différentes cultures, civilisations et mythologies fondatrices en ont été les lumières...- 117 pages - 2017), est désormais disponible en téléchargement gratuit en format pdf ou pour tablettes-liseuses e-book: Kindle (format Mobi) et Ipad (format Epub).
Le livre Les Lumières du Détroit, (Le Détroit de Gibraltar, Colonnes d'Hercule des Anciens, ses différentes cultures, civilisations et mythologies fondatrices en ont été les lumières...- 117 pages - 2017), est désormais disponible en téléchargement gratuit en format pdf ou pour tablettes-liseuses e-book: Kindle (format Mobi) et Ipad (format Epub).

C'est là, dans ce détroit où j'ai vécu que je découvris et appris la navigation. C'est toujours là que je fus sensibilisé aux anciennes civilisations par une archéologue connue amie de la famille.
Disposant d'une bonne connaissance de la région et de la mer, je me suis naturellement intéressé aux différentes cultures dont c'était un point de passage obligé, et à ce qui les concernait.
Pour les Colonnes d'Hercule citées par Platon, notre actuel Détroit de Gibraltar, son Atlantide et la construction d'Atlantis, il s'est servi d'éléments descriptifs qui pour les uns ont peut-être pu avoir une réalité.
Pour d'autres il a construit une fiction sur la base des récits authentiques des voyageurs géographes de l'époque, récits qui eux mêmes avaient déjà subi les outrages des adaptations aux besoins de différents auteurs.
Ce qu'il a pratiqué lui même et Il nous l'a bien précisé dans le Critias (107b-108b).

Dans le Timée Platon a écrit:
"...Car d'un côté, en dedans de ce détroit dont nous parlons, il semble qu'il n'y ait qu'un havre au goulet resserré... " (Timée,25b).
Cette phrase pendant des décennies a toujours été présente à mon esprit car je ne connais aucun havre (Port) au Goulet resserré dans le Détroit, et ce n'est pas faute de l'avoir sillonné et y avoir navigué en tous sens.
A l'automne de ma vie obtenir une réponse était devenu un besoin impérieux. Nous avons temporairement quitté notre retraite, loué une maison sur les rivages du Détroit, puis nous avons cherché...



numerusCliquez sur l'image pour Télécharger

Khéops, Le livre de Pierres, (La transmission des connaissances - 103 pages - 2015), est désormais disponible en téléchargement gratuit en format pdf ou pour tablettes-liseuses e-book: Kindle (format Mobi) et Ipad (format Epub).
Le livre Khéops, Le livre de Pierres, (La transmission des connaissances - 103 pages - 2015), est désormais disponible en téléchargement gratuit en format pdf ou pour tablettes-liseuses e-book: Kindle (format Mobi) et Ipad (format Epub).

Le plateau de Gizeh et ses Pyramides a questionné des milliers d'hommes pendant des siècles sans qu'aucun ne puisse y apporter de réponse certaine.
Ces questions nous passionnent d'autant.
Le Livre de Pierres tente d'apporter des réponses rationnelles aux principales interrogations se rapportant aux trois grandes pyramides ainsi que pour l'ensemble des constructions implantées sur le plateau de Gizeh.
La vérification en sera proposée en ne prenant en compte que les éléments physiques existants demeurés mesurables et vérifiables de nos jours.
La fonction de témoignage et de transmission de la connaissance au moyen de la Grande Pyramide dite de Khéops y est principalement abordée.

Tout ce que vous avez pu consulter sur ces pages et davantage...



2 sycomoresCliquez sur l'image pour Télécharger

Le Livre Les Deux Sycomores de Turquoise,(207 pages - 2008), est désormais disponible en téléchargement gratuit en format pdf ou pour tablettes-liseuses e-book: Kindle (format Mobi) et Ipad (format Epub).
Les impressionnantes connaissances de l'Egypte Antique ne sont pas apparues "ex nihilo"... L'Histoire et l'émergence de la connaissance au travers des transmigrations qui ont parcouru le Nord de L'Afrique de l'Atlantique à la Mésopotamie au cours des millénaires.
Le livre Les Deux Sycomores de Turquoise,(207 pages - 2008), est désormais disponible en téléchargement gratuit en format pdf ou pour tablettes-liseuses e-book: Kindle (format Mobi) et Ipad (format Epub).

Depuis plus de trente mille ans l'homme occupe les Cotes Atlantiques du Maroc et du Sud de l'Espagne tel qu'en attestent leurs traces à Dar Es Soltane, Eklil, Taforalt au Maroc ou encore Gorham à Gibraltar.
Nos actuels géologues connaissent bien la ligne de subduction des plaques tectoniques Europe et Afrique ainsi qu'en mer au sud ouest du Portugal le point particulier baptisé Horseshoes Fault en bordure de Gorringe Bank.
Au cours des millénaires des Séismes et Tsunamis en ont résulté auxquels s'ajoutent les conséquences volcaniques, (Madère 1930), ou encore des glissements de terrain tel celui de la Caldéra de la Cumbra Vieja aux Canaries actuellement sous surveillance.
Il y a plus de neuf mille ans certaines de ces populations ont alors entrepris une longue transmigration toujours vers l'Est, et après s'être établis dans les régions du Hoggar et de l'Ennedi, ils en sont repartis vers l'Est suite au réchauffement climatique qui y était survenu vers moins quatre mille cinq cent ans.
Leurs traces sont nombreuses dans le Ténéré ou encore l'Oued Akkakus.

Cette longue transmigration qui a duré plusieurs millénaires se serait achevée sur les Rives du Nil, au Fayoum après Siwa pour le Nord et Abydos pour le Sud.

Les impressionnantes connaissances de l'Egypte Antique ne sont pas apparues "ex nihilo"...
L'Histoire et l'émergence de la connaissance au travers des transmigrations qui ont parcouru le Nord de L'Afrique de l'Atlantique à la Mésopotamie au cours des millénaires.

 

Page d' Accueil
Page Précédente
Haut de Page
Accueil
Page Précédente
Haut de Page

Site optimisé pour affichage 1024 x 768 pixels.
Droits de reproduction et de diffusion réservés. Copyright© C. & M.Sélaudoux 2003-2019