ATTENTION!!
Ce site NE PEUT PAS fonctionner correctement car Javacript n'est pas activé sur votre navigateur.
(Menu ou diverses fonctions inactives...)
Pour informations,
Cliquez ici.

NUMERUS
Version FrançaiseCliquez pour la version FrançaiseEnglish VersionClick here for English Version
Rechercher dans Numérus...:

MENU

visible Accueil
visible Les éléments connus
visible Le Site de Gizeh
visible Khéops - (Khufu)
visible Les nombres
visible Conclusions
visible Ressources
visible Forum


Lecteur son de la page


LA CHAMBRE SECRèTE

Cette chambre réelle ou supposée a déjà fait l'objet de nombreuses recherches, certaines au moyen d'investigations sophistiquées telles que echo-radars acoustiques.

Pour ma part je partage le point de vue de la réalité de son existence et lors du dépôt de copyright en 2003 j'écrivais: "Les deux pyramides de Snéfrou (antérieures à Khéops) possédaient une troisième chambre, qu'en est-il de Khéops?"

D'un point de vue rationnel, si l'on prend en compte:

- la méthodologie des trames que j'avais exposée en 2003,

- celle du Point de Convergencelien25dLe Point ,

- l' hypothèse de constructionlien16dHypothèse de Construction que je propose,

- plus les différentes "anomalies" architecturales constatéeslien31Anomalies ,

l'implantation de cette chambre qui pourrait être très légèrement décalée de 11 ou 14 coudées vers le Sud-Ouest pour le plan vertical Nord-Sud, aurait du en principe prendre place:

- soit à 66 coudées au Sud de l'axe vertical de la pyramide à une altitude de 44 coudées par rapport à la base,

- soit à 55 coudées au Sud de l'axe vertical de la pyramide à une altitude de 38 coudées par rapport à la base,

L'accès pouvant avoir été prévu soit selon la méthode habituelle avec un rapport 1/2 et calculé depuis le "point de convergence", soit par un cheminement quasi horizontal au niveau de la chambre de la Reine et parallèle à son couloir d'accès.

 chambre

Que l'on veuille bien m'en excuser, mais je ne peux toutefois pas m'empêcher de faire ici une remarque tout à fait irrationnelle:

Les valeurs des chiffres sont très proches ou encadrent 41-53-67, lien2aTriplets Pythagoriciens et je ne serais guère surpris que ce soient ces dernières qui déterminent réellement le lieu éventuel: 41 pour le niveau, 53 pour la bordure ou l' antichambre de protection et 67 pour l'axe vertical.

Consultez sur ce sujet l'intégralité du débat avec Jean-Pierre Corteggiani, égyptologue, membre de l'Institut français d'archéologie orientale (IFAO), au Caire. lemonde.fr lienpresse01Journal Le Monde




ACTUALISATION 2016:
Les textes et schéma ci-dessus datent d'avant 2003, je les ai laissés en état d'origine.

13 années plus tard, en 2016, les recherches conduites par l'équipe de ScanPyramids utilisant la technique des muons aurait détecté une cavité derrière les chevrons de l'accès face Nord.
Différents éléments tels que les anomalies existantes dans les gaines, les principes de tracés avec l'usage des rapports 1/2, 2/3, etc,... complétés par le couloir détecté sous celui permettant l'accès à la chambre de la Reine m'ont conduit a compléter l'hypothèse précédente.
De fait, mais il ne s'agit là que d'une pure et totale hypothèse, depuis la face Nord jusqu'à "la chambre secrète" un couloir pourrait conduire jusqu'à la base de celle-ci qui se situerait à un niveau de 56 coudées,
Je pensais niveau 44 en 2003, et un éloignement de 56 coudées du plan vertical Est-Ouest de la pyramide, par la suite quelques années plus tard je supposais et situais entre 53 et 67 de par l'usage des nombres et valeurs usitées.

La zone de situation potentielle de la "chambre secrète" demeure constante pour ce ce qui me concerne bien que tout ceci ne demeure qu'une hypothèse totalement invérifiable dans l'état actuel de ce que nous connaissons, seule une éventuelle découverte physique apportera la réponse.
 chamb3_hypov2
Couloir d'accès depuis la face Nord.

 chamb3_hypo_detail
Détails




ACTUALISATION Novembre 2017:
Pour info:

Scan Pyramids par la technologie des détecteurs de muons évoque la possible présence d'une chambre,(volume creux), d'une trentaine de mètres qui serait située entre 50 et 70 mètres au dessus du sol et confirme l'existence d'un possible couloir derrière "les chevrons" de la face Nord.

La seule remarque que nous puissions émettre est que compte tenu de la rigueur, des compétences et des moyens mis en oeuvre par Scan Pyramids, si ces volumes creux peuvent potentiellement exister leur situation ne semble pas correspondre à la logique globale du concept de Chéops dans ses pratiques mathématiques et géométriques.
Deux "anomalies" peuvent cependant plaider en faveur de l'existence de l'hypothèse Scan Pyramids:
1 - le "plus grand Bloc de 4,37 mètres" situé sur la partie supérieure de la gaine Nord de la Chambre de la Reine et dont rien ne semble justifier l'existence sauf une reprise ou répartition de forces de contraintes,(Voir au dessus dessin "Détails"),
2 - "L'assise(16)" située la partie supérieure de la gaine Sud de la Chambre du Roi.
La réalisation technique de constructions de telles dimensions à une altitude supérieure à celle des constructions déjà existantes, même décalées vers l'Ouest, comporte d'innombrables risques de contraintes de forces en résultant, voir de destruction ou d'endommagement des oeuvres déjà construites, ce sans évoquer la majoration considérables des difficultés de mise en oeuvre par rapport aux nombreux volumes disponibles à des niveaux inférieurs.

Mais pourquoi pas?...

 chamb3_hypov3
En rouge, les "volumes" creux découverts par l'équipe de Scan Pyramides.(Nov. 2017).


Pour ce qui nous concerne vous pouvez consulter nos propositions depuis 2002 basées sur les usages constatés, cette hypothèse est figurée en violet sur le schéma qui précède.

De fait, mais il ne s'agit là que d'une pure et totale hypothèse, depuis la face Nord jusqu'à "la chambre secrète" un couloir pourrait conduire jusqu'à la base de celle-ci qui se situerait à un niveau de 56 coudées.

Nous pensionss niveau 44 en 2003, et un éloignement de 56 coudées du plan vertical Est-Ouest de la pyramide, par la suite quelques années plus tard nous supposions et situions entre 53 et 67 de par l'usage des nombres et valeurs usitées.

13 années plus tard, en 2016, les recherches conduites par l'équipe de ScanPyramids utilisant la technique des muons aurait détecté une cavité derrière les chevrons de l'accès face Nord.
Différents éléments tels que les anomalies existantes dans les gaines, les principes de tracés avec l'usage des rapports 1/2, 2/3, etc,... complétés par le couloir détecté sous celui permettant l'accès à la chambre de la Reine nous ont conduit a compléter l'hypothèse précédente.

La zone de situation potentielle de la "chambre secrète" demeure constante pour ce qui nous concerne bien que tout ceci ne demeure qu'une hypothèse totalement invérifiable dans l'état actuel de ce que nous connaissons.
Seule une éventuelle découverte physique apportera la réponse.

Vous pouvez également consulter à ce sujet PYRAMIDALES lienactu2017Pyramidales



Gilles Dormion dans son livre "La Chambre de Khéops" s'interroge à ce sujet sur le dallage de la Chambre de la Reine.
J'ai pour ma part été amené en décembre 2009 à étudier celui de la Chambre du Roi et j'en fais figurer le plan ci dessous, les côtes sont en coudées et la numérotation arbitraire.

Pour moi la seule question qui demeure est celle ci et je suis persuadé que ce n'est pas un acte gratuit.

Alors que le plafond est constitué de 9 linteaux monolithiques, donc réalisé au moyen de capacités technologiques dont disposaient les Anciens Egyptiens, pourquoi se sont-ils compliquée la vie à faire l'ajustement rigoureux de 20 dalles pour le sol ?
et j'ajoute, d'un format particulierlien32dallage pour chacune alors qu'ils pouvaient les faire monolithiques si souhaité.


sol

 

Page d' Accueil
Page Précédente
Haut de Page
Accueil
Page Précédente
Haut de Page

Site optimisé pour affichage 1024 x 768 pixels.
Droits de reproduction et de diffusion réservés. Copyright© C. & M.Sélaudoux 2003-2019