ATTENTION!!
Ce site NE PEUT PAS fonctionner correctement car Javacript n'est pas activé sur votre navigateur.
(Menu ou diverses fonctions inactives...)
Pour informations,
Cliquez ici.

NUMERUS
Version FrançaiseCliquez pour la version FrançaiseEnglish VersionClick here for English Version
Rechercher dans Numérus...:

MENU

visible Accueil
visible Les éléments connus
visible Le Site de Gizeh
visible Khéops - (Khufu)
visible Les nombres
visible Conclusions
visible Ressources
visible Forum

LES HYPOTHESES CLASSIQUES DE CONSTRUCTION

A ce jour, aucune réponse certaine n'existe quant à la méthode utilisée pour la construction, (Cliquez ici pour consulter notre hypothèse),lien16aHypothèse de Construction et en particulier pour l'acheminement des blocs d'un poids moyen de deux tonnes, plus dans certains cas.
La seule certitude réside dans l'utilisation de traîneaux à patins pour leur transport donc en principes de rampes.


L'utilisation de ces traîneaux figure sur bas-relief dans la tombe de Geoutihotep, nécropole d'el-Bersha. (L'utilisation d'un traîneau sur terre couverte de limon mouillé peut réduire la masse à son dixième)
L'hypothèse de rampes externes, rectilignes ou hélicoïdales, (Rampes de Lauer, Hôlsher, Goyon. . . ) peut difficilement être retenue car elle suppose la mise en oeuvre de masses de remblais extrêmement importantes dont le volume devra être ensuite démoli ou déplacé.
Quant à l'absence de rampes, elle obligerait au final de hisser les énormes blocs des assises extérieures depuis le bas vers le haut, assise par assise, et bien que de nombreux récits depuis Hérodote fassent état d'appareils de levage, doit-on considérer ceux-ci comme susceptibles de procéder à l'élévation des blocs depuis le niveau du sol jusqu' au sommet ou bien considérer que leur usage se limitait à la finalisation de la mise en place ou à l'alignement?.
Enfin, de telles rampes devant supporter un important trafic avec des charges lourdes ne peuvent mécaniquement être stabiliséeslien17Rampes de Construction qu'à la condition d'être soit très larges, soit d'être enserrées entre des bordures plus hautes. 
 
rampes1

Théories de LAUER par rampe frontale, de HOLSCHER par rampes latérales et de GOYON par rampes hélicoïdales.

 

Exemple de différentes possibilités de transfert par glissement des blocs.
rampes2

Seule la troisième solution de glissement par rampes internes (ou enserrées) permet le transfert de masses importantes avec reprises de tous les efforts de compression en évitant tant le risque d'affaissement que d'avoir à utiliser des surfaces de cheminement dont la largeur serait alors prohibitive.
C'est la raison principale pour laquelle je ne pense pas que l'une quelconque des solutions proposées par Lauer, Hôlsher ou Goyon ait pu être utilisée, tout du moins pour la réalisation de l'ensemble.

Je fais figurer ci dessous le principe de "La technique des rameurs" qui permet de translater des blocs de 2,5 tonnes avec seulement une pression de 30kgs pour des leviers de 2,50mètres de long avec un point d'appui sur les poutres à 50 centimètres. (Ce que pourrait faire un enfant à califourchon en extrémité de levier).
(Théorie "des rameurs" qui aurait été émise par Elio Diomedi).
rameurs_rampes
Cliquez ici pour consulter notre hypothèse de constructionlien16bHypothèse de Construction

 

Page d' Accueil
Page Précédente
Haut de Page
Accueil
Page Précédente
Haut de Page

Site optimisé pour affichage 1024 x 768 pixels.
Droits de reproduction et de diffusion réservés. Copyright© C. & M.Sélaudoux 2003-2019