ATTENTION!!
Ce site NE PEUT PAS fonctionner correctement car Javacript n'est pas activé sur votre navigateur.
(Menu ou diverses fonctions inactives...)
Pour informations,
Cliquez ici.

NUMERUS
Version FrançaiseCliquez pour la version FrançaiseEnglish VersionClick here for English Version
Rechercher dans Numérus...:

MENU

visible Accueil
visible Les éléments connus
visible Le Site de Gizeh
visible Khéops - (Khufu)
visible Les nombres
visible Conclusions
visible Ressources
visible Forum

LE CONCEPT MATHEMATIQUE DE KHéOPS
Visionner les animations en vidéos
Pour les résumés rapides en vidéos, cliquez sur l'image.

concept
Tout ceci peut-il être le résultat du hasard?

On peut constater que chaque élément de l'ensemble correspond à l'utilisation d'un rapport de proportions simple tels que 1/1, 1/2, 2/3, 7/9, etc,. . .

Quid des angles très particuliers que l'on a pu également constater tels que 45°,60°,90° ou encore des perpendicularités entre différents éléments?

Examinons la géométrie des gaines :

. . .qui ne sont pas symétriques pour la chambre du Roi dont l'axe vertical est décalé de 21 coudées mais qui débouchent sensiblement à un même niveau externe.

Pour la gaine sud de la chambre de la Reine, le robot Upuhaut a mesuré une pente moyenne de 39 degrés et 60 centièmes ou 39 degrés et 36 minutes. La pente des faces extérieures de la pyramide est d'environ 51 degrés 25. La somme des deux serait donc de 90 degrés. Pouvons nous en conclure que la volonté architecturale était qu'elles soient respectivement perpendiculaires ou que cela résulte de la mise en oeuvre du rapport 7/9 avec usage des trames de construction ? (Dans ce cas l'angle serait de 89° 17 minutes, les 51°25' de la pente externe plus le s37°52' du rapport 7/9 de la gaine Sud).

Mais nous pouvons surtout dire que la pente de cette gaine qui si elle était prolongée correspondrait dans un même plan à un point de la grande descenderie que j'ai nommé " Le Point de Convergencelien25bLe Point " qui serait l'origine du triangle rectangle construisant le rapport 7/9.

La gaine sud de la chambre Royale a pour sa part été mesurée pour avoir une pente de 45 degrés. Ce n'est pas neutre non plus. Si cette gaine était prolongée elle serait nécessairement en intersection avec la précédente et je montrerai que ce ne sera pas en un point quelconque.

Quant à la gaine nord de la Chambre Royale, donnée pour une pente d'environ 33 degrés 30 minutes, elle fera donc nécessairement un angle de 60 degrés avec la grande galerie qui elle-même a une pente de 26 degrés 30 minutes. (La grande galerie a été réalisée en utilisant le rapport de 1/2 qui génère un angle absolu de 26 degrés et 33 minutes).

Enfin je montrerai également que la droite élevée depuis le Point de Convergence vers la gaine nord de la Chambre Royale à l'intersection de la gaine et l'axe vertical de la Pyramide où se situe le sommet de la grande galerie formera un angle de 90 degrés.

La gaine nord de la chambre de la Reine qui n'est pas rectiligne n'a été que partiellement explorée mais semble symétrique de la gaine sud et formerait donc également un angle de 90 degrés avec la pente extérieure de la pyramide. (Pour ce dernier cas, il ne s'agit que d'une hypothèse basée sur la symétrie avec la gaine sud).

 

Ces angles étaient-ils un objectif de construction ou à contrario une conséquence et par la même une confirmation de la méthode utilisée? De mon point de vue je souscris à la seconde hypothèse comme je vais tenter de le montrer.

Les concepteurs connaissaient parfaitement les triangles rectangles et les rapports qui les régissent comme je l'ai déjà montré avec l'utilisation des triangles 7-11-13, 11-13-17, 41-53-67.

Et bien que procédant sans doute au moyen d'un recherche expérimentale plus physique que théorique, une propriété particulière qui régit les hypoténuses des triangles rectangles ne leur avait pas échappée!

J'ai pris soin de formaliser et démontrer cette propriété que vous pouvez consulter en cliquant icilien23bLa Méthode En utilisant cette propriété on aboutit exactement à ce que l'animation montre.

Si je fais également état de l'existence de ce que j'ai nommé "Le point de convergence" (Pour la démonstration mathématique de son existence, cliquez icilien25cLe Point , tout architecte, chef de chantier ou conducteur de travaux comprendra immédiatement que c'est avec et à partir de ce type de lieu que, sans les moyens dont nous disposons de nos jours, qu'il est possible de contrôler avec exactitude la précision et la qualité d'une mise en oeuvre au moyen de simples visées!

On pourra également remarquer que l'intersection de la grande Galerie et de la grande descenderie constitue un autre point de visée.

La situation de ces points de visées laisse supposer qu'ils auraient été destinés à contrôler des éléments essentiellement situés dans le volume Sud de la Pyramide.

Ceci aide également à comprendre que l'ensemble des éléments de la construction donnent l'impression d'une "vague" partant du Nord et montant vers le Sud.



gaineg02


Les très nombreuses particularités mathématiques de la Pyramide de Khéops suffisent à démontrer qu'elles ne peuvent être le fruit du hasard mais qu'au contraire elles résultent de connaissances certaines des concepteurs et de la méthodologie mise en oeuvre.

Indépendamment de ce que vous pouvez consulter sur ce site, (et en particulier "La Chambre du Roi" chroiLa Chambre du Roi ), vous trouverez ci-dessous 11 pages du chapitre 6 du livre "La Brique d'Imhotep" qui en fournit différents exemples...
Souvenez vous seulement que l'ancienne Egypte ne disposait pas d'ordinateurs et que le dessin demeurait vraisemblablement leur outil de base...

precedent

Page Précédente du Livre
p s construction
suivant

Page Suivante du Livre


 

Page d' Accueil
Page Précédente
Haut de Page
Accueil
Page Précédente
Haut de Page

Site optimisé pour affichage 1024 x 768 pixels.
Droits de reproduction et de diffusion réservés. Copyright© C. & M.Sélaudoux 2003-2019